Outre les vêtements de randonnée, la tente est l’équipement standard d’un randonneur : elle vous protège contre les intempéries et vous assure un lieu de repos après une longue journée de marche. Pour vous aider à choisir une tente de trekking parmi les modèles disponibles sur le marché, voici quelques conseils.

Les éléments de base pour choisir une tente de trekking

Dans le cadre d’un trekking, la tente tunnel et la tente dôme sont les plus prisées. Toutefois, certains randonneurs préfèrent d’autres modèles entre autres la tente géodésique ou encore le modèle hybride combinant les caractéristiques des autres modèles.

Avant d’orienter votre choix sur un type de tente en particulier, prenez en compte les conditions dans lesquelles celle-ci va être utilisée. Aussi, il faut bien définir :

  • l’espace dont vous avez besoin
  • le nombre des occupants
  • le poids de l’équipement

Outre les vêtements de randonnée, la tente est l’équipement standard d’un randonneur : elle vous protège contre les intempéries et vous assure un lieu de repos après une longue journée de marche. Pour vous aider à choisir une tente de trekking parmi les modèles disponibles sur le marché, voici quelques conseils.

La durabilité du tissu de la tente

Au moment de l’achat, pensez à vérifier la durabilité du tissu. La toile de sol, destinée à protéger le plancher de la tente, doit être suffisamment résistante pour les terrains accidentés et rocheux. Vérifiez également que les mâts de support, les arceaux et les piquets sont durables et inflexibles. De même, le système de ventilation devrait bien fonctionner. Cela évite la condensation sur la paroi interne de la tente.

Choisir une tente de trekking en fonction de la saisonnalité

• La tente 3 saisons

Étant le choix le plus commun parmi les randonneurs, les tentes 3 saisons sont légères et idéalement conçues pour des conditions relativement tempérées (printemps, été et automne). Elles sont généralement équipées de larges panneaux en mailles pour favoriser la circulation de l’air. Ces panneaux sont tout aussi efficaces contre les insectes et les poussières de sable.

Souvent munies d’un double toit, elles peuvent résister aux averses. Cependant, elles restent inefficaces dans le cas d’une exposition prolongée aux tempêtes sévèresvents violents ou aux fortes chutes de neige.

• La tente 4 saisons

Conçues pour résister à des vents violents et des charges de neige importantes, les tentes 4 saisons (tentes alpinisme) peuvent être utilisées durant toute l’année.

Ce modèle est destiné à des trekkings dans des conditions météorologiques inhospitalières, principalement en hiver. Contrairement aux 3 saisons, elles sont équipées d’un nombre plus élevé de mâts ; ce qui rend leur poids un peu plus prononcé.

Leur ergonomie en dôme arrondi élimine les espaces sur le toit plat où la neige peut s’accumuler. Elles sont munies de panneaux en maille et de « rain fly » s’étendant au ras du sol. Par temps froid, cela empêche la ventilation tout en permettant de conserver la chaleur dans la tente. En effet, lorsque les rafales commencent à se lever, une tente 4 saisons offre un lieu de refuge rassurant.

Prendre en compte l’étanchéité dans le choix d’une tente

L’étanchéité est définie comme une charge hydrostatique souvent représentée en millimètres (mm). En général, si la valeur est au-dessus de 1 500, le tissu peut être considéré comme imperméable à l’eau.

Le plancher de la tente doit être plus étanche que la paroi externe, car ce dernier subit une pression plus importante. Pour parvenir à une meilleure étanchéité, les fabricants imprègnent les tissus de silicium ou d’un revêtement en polyuréthane.

0 commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous reading
Comment bien préparer une randonnée
Next reading
Tentes de trekking